Le pénis - son fonctionnement, ses troubles, son amélioration

Le pénis

une partie moyenne de corps masculin habillé avec le pénis dans les pantalons

Le pénis, du point de vue de la vie sexuelle masculine, présente la partie la plus importante du système génital. Sa fonction et son importance ne sont pas, bien sûr, limitées seulement par la production d’érection ou d’éjaculation. Il est vrai qu’elles présentent les processus principaux accompagnés par la fertilité pour accomplir la reproduction, mais le pénis reflète aussi l’état de la sécrétion hormonale.

Tout d’abord, il s’agit d’un organe qui remplit plusieurs fonctions, mais il n’est pas intéressant en termes de problèmes éventuels. La plupart des hommes ne s’intéressent qu’à la taille de leur pénis.

Le pénis, cependant, combine plusieurs fonctions pour différents domaines de la vie du corps, soumis à des impacts et des facteurs beaucoup plus vastes. Certains peuvent être positifs, mais beaucoup ont des effets négatifs. Nous allons tout regarder plus tard.

Qu’est-ce que le pénis ?

la fertilité

Le pénis est un organe extérieur du système génital qui associe les fonctions de trois domaines. La première, c’est la stimulation sexuelle, la seconde est le transport des cellules reproductives et la troisième est l’excrétion des substances toxiques et de déchet du corps.

  • Le pénis est un organe génital masculin qui se c de trois corps érectiles (de caractère thoracique et spongieux) capables de se remplir par le sang.
  • Le remplissage de ces trois corps érectiles est une réaction assurée par une stimulation sexuelle ou bien dite excitation. Ce mécanisme mène à un agrandissement du pénis et son érection dans la suite.
  • Dans le pénis, se trouve l’urètre qui sert pour la miction et pour le transport d’éjaculât.

De point de vue du sexologue, le pénis est l’organe principal concerné par la stimulation. Grâce au mécanisme d’érection, le pénis est capable de pénétrer dans le vagin et au moment d’excitation et des contractions des muscles, l’éjaculât est libéré pour accomplir le rôle de la reproduction.

Physiologiquement, le pénis est constitué par ces parties:

  • Le corps du pénis : Il commence au niveau de l’os isolé et se termine par le gland. Dans ce corps se trouvent les corps caverneux qui sont capables de se remplir par le sang et de se redresser.
  • Le gland du pénis : c’est la partie terminale du pénis, riche en apport vasculaire et nerveux pour faciliter la stimulation sexuelle.
  • L’urètre : située dans l’intérieur du pénis, elle traverse la racine jusqu’à la sortie du gland. Sa fonction est le transport du sperme et de l’urine.

En ce qui concerne les propriétés physiologiques, la grandeur, la forme et les proportions particulières, on trouve plusieurs types de pénis. Le pénis de chaque homme possède ses paramètres spécifiques, cependant il s’agit toujours d’une partie du système reproducteur et excréteur.

Au pénis, trois processus importants sont liée :

  1. Le processus d’érection : le pénis se remplit de sang après avoir été stimulé, du coup il atteint sa taille maximale.
  2. Le processus d’éjaculation : suite à excitation sexuelle, on atteint le point culminant qui fait parvenir l’éjaculation pour faire circuler le sperme dans l’appareil génital féminin jusqu’à féconder l’ovocyte.
  3. L’excrétion urinaire : L’urine quitte le corps en passant par l’urètre incluse dans le pénis en provenant de la vessie.

Les symptômes associés au pénis et leur signification possible

Pénis douloureux : Bien que la douleur soit un symptôme assez concret, elle peut indiquer un large éventail des problèmes. Le plus souvent, il s’agit d’une manifestation des problèmes avec la miction dus aux diverses inflammations de l’urètre, ou bien d’une infection sexuellement transmissible. S’il y a une douleur en général, cela peut être un problème physiologique.

Brûlure, démangeaisons et sensibilité du pénis : Si vous avez l’un de ses problèmes mentionnés, très probablement, il s’agit d’une inflammation de l’urètre. Dans l’autre cas, il peut même s’agir d’une MST de type : la blennorragie, la syphilis, le trichomonas. Si la sensibilité se déploie fortement par un toucher, il peut s’agir d’une inflammation du gland, du prépuce ou du frein.

Rougeur du pénis : C’est un exemple typique d’une réaction allergique. Elle se manifeste habituellement sur toute la peau du pénis. Le facteur responsable peut être un produit cosmétique, le tissu de sous-vêtements ou le sous-vêtement est trop étroit de telle façon la peau devient frottée.

L’érection insuffisante : Dans le cas où les problèmes d’érectiles se manifestent chez un homme, cela peut signifier une dysfonction érectile. Bien sûr, cette anomalie présente le plus grave trouble. Quand même, il ne faut jamais sous-estimer le problème pour qu’il n’évolue pas et détériore toute la vie sexuelle.

L’éjaculation trop vite et précoce : C’est le moment quand l’homme arrive à l’éjaculation dans 1 ou 2 minutes.

Troubles et maladies associés au pénis

trouble de la prostate

Le pénis peut être touché par des maladies affectant le système d’excrétion ainsi que par des maladies affectant des fonctions concernant la vie sexuelle et le système génital.

L’inflammation de l’urètre : elle peut être liée à l’inflammation des voies urinaires en entier. Le plus souvent, c’est causé par une infection virale ou bactérienne, qui se manifeste par une douleur, des sensations brûlantes et d’autres problèmes pendant la miction.

Les gravelles : C’est un autre problème qui affecte l’urètre. Son origine est dans les reins, comme les calculs rénaux qui peuvent descendre dans une partie inférieure des voies urinaires jusqu’à l’urètre. Ils y causent des douleurs dans le pénis, une miction perturbée et une sensation de miction incomplète.

L’infection et l’inflammation superficielles : Parmi ces troubles, on cite, par exemple, l’infection de levure qui provoque des rougeurs et de brûlures dans la peau du membre sexuel. L’inflammation peut être aussi d’origine non infectieuse et la peau devient irritée en raison d’une réaction allergique et d’hypersensibilité.

Les maladies sexuellement transmissibles : Elles affectent généralement tout le système génital. Toutefois, sur l’apparence du pénis se manifeste au plus par exemple par des ulcères, des rougeurs, des brûlures, d’une syphilis, une blennorragie ou d’un trichomonas.

Les problèmes suivants

La dysfonction érectile et les troubles d’érection : La dysfonction érectile est probablement le problème le plus courant en termes de vie sexuelle. Alors que les moins graves ne se manifestent qu’occasionnellement au début de la raideur et de son amplitude, une forme grave de dysfonctionnement érectile peut empêcher complètement un homme d’avoir une érection et donc empêcher les rapports sexuels.

L’éjaculation prématurée ou retardée : L’éjaculation prématurée est un problème croissant chez les hommes. Cela peut être dû à une inflammation, à un trouble physiologique, au stress ou à une libido excessive. Au contraire, si l’appétit sexuel est faible, il peut aussi y avoir un problème de retard de l’éjaculation et d’incapacité d’atteindre l’orgasme.

Les troubles physiologiques : Le pénis peut également être affecté par divers troubles physiologiques et principalement congénitaux, par exemple, la maladie de La Péyronie provoquant la courbure, la déformation et la douleur du pénis. Il existe également diverses anomalies physiologiques et déformations liées au frein, au gland et au prépuce telles que le phimosis et une frénésie sexuelle (hyperexcitation) qui sont courants.

Comment améliorer et soutenir le fonctionnement du pénis ?

Le soutien du pénis ne concerne pas seulement son agrandissement. Le soutien est aussi la prévention qui est toujours meilleure que le traitement. En effet, le traitement des troubles comme les inflammations, les infections ou les allergies ainsi que les troubles fonctionnels ne se résolvent pas aussi facilement.

Ci-dessous, on vous propose des moyens et des mesures :

  • La réduction de l’alcool, du tabagisme, du sel, du sucre et des alimentations riches en cholestérol, bref de tout qui peut perturber le fonctionnement du pénis
  • Augmentation du mouvement, par exemple par la course à pied ou la natation. Si vous n’êtes pas encore habitué, commencez, par exemple, régulièrement par la marche et quelques ascensions des escaliers à pied.
  • Reposez-vous suffisamment, car trop du stress impacte l’appétit sexuel.
  • Essayez de prendre certaines plantes aphrodisiaques ou des compléments à base naturelle.

Les questions les plus fréquentes

Le problème de l’érection, peut-il être lié à une maladie ?
Oui. Le plus souvent, il s’agit d’une conséquence des maladies cardiovasculaires, comme l’athérosclérose, le taux de cholestérol élevé, l’insuffisance cardiaque, etc. La cause peut être aussi un déséquilibre hormonal.

Comment se produit une infection ou une inflammation dans le pénis ? Sont-elles associées aux voies urinaires ?
Oui, c’est la raison la plus courante. Dans les voies urinaires, des bactéries ou des virus différents peuvent pénétrer et s’installer dans le tractus urinaire pour former une inflammation. Celle-ci peut se diffuser vers le pénis ainsi que dans l’autre sens vers les reins.

Que dois-je faire si je ne peux pas tirer le prépuce à travers le gland ?
Dans ce cas, il s’agit d’un état appelé le phimosis qui a un impact très négatif sur la vie sexuelle. Cependant, ne résolvez pas ce problème vous-même, car il nécessite une intervention médicale. La raison est que les formes les plus graves de phimosis doivent être chirurgicalement traitées.

J’ai l’impression que mon pénis est trop petit. Existe-t-il quelques moyens pour la comparaison ?
Bien sûr, sur l’internet vous trouverez plusieurs enquêtes sur la longueur moyenne du pénis, même sur sa robustesse. Vous trouvez aussi des articles sur ces thèmes dans ce blog.

Related Posts

0 Replies to “Le pénis”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *